Peut-être que la plus grande actualité de 2020 était la façon dont Cyberpunk 2077 est sorti en tant que désordre inachevé, buggé et inachevé sur les consoles de la génération précédente, mais surtout sur la PlayStation 4. Tant de joueurs Cyberpunk en colère ont demandé des remboursements que Sony a en fait retiré le jeu de la PlayStation Store, ce qui signifie que la seule façon de jouer au jeu sur PlayStation était d’avoir déjà acheté une copie physique.

Apparemment, il s’agissait d’une décision conjointe avec CD Projekt Red pour endiguer la vague de retours qui avait retardé le service client de Sony. C’était également une « décision difficile », selon le directeur de PlayStation Jim Ryan dans une nouvelle interview avec Axios.

« Ce fut une décision difficile à prendre pour nous, mais en fin de compte, nous devions agir dans l’intérêt de la communauté PlayStation et ne pas vendre sciemment un jeu qui pourrait entraîner une mauvaise expérience pour eux », a déclaré Ryan.

Depuis lors, le jeu est resté radié même si CD Projekt Red a publié plusieurs gros correctifs corrigeant des centaines de bugs et améliorant le gameplay sur toutes les plateformes.

Ryan n’a proposé aucune mesure permettant de remettre Cyberpunk 2077 sur le PlayStation Store, laissant planer le doute que le jeu retrouvera un jour son chemin sur les consoles de Sony.

Les négociations entre CDPR et Sony sont toujours en cours, selon le vice-président du développement commercial Michał Nowakowski dans une interview d’avril, mais il a ajouté que la suppression de PlayStation a nui à leurs ventes non seulement sur PS4 et PS5, mais également sur d’autres plateformes.

via CD Project Red

En plus de discuter des problèmes de Cyberpunk, Ryan a également évoqué la pénurie actuelle de consoles. Sony a expédié près de huit millions de PS5 en mars, mais la demande dépasse encore de loin l’offre de Sony.

Cela me frustre vraiment et me bouleverse, surtout lorsque les revendeurs et les bots parviennent à mettre la main sur des stocks », a déclaré Ryan, ajoutant que Sony « travaille incroyablement dur » avec les détaillants pour s’assurer que les PS5 entrent « entre de bonnes mains ».