Avec l’annonce d’un retard pour God of War: Ragnarok et Gran Turismo 7 plus tôt dans la journée, Sony a également confirmé que ces deux suites très attendues sortiront sur PS4 et PS5 lorsqu’elles finiront par se matérialiser. Bien que décevant compte tenu de certaines des déclarations précédentes de Sony sur les générations, cette décision a probablement été prise pour contrer la perte de ventes causée par la pénurie mondiale de puces électroniques qui ne montre aucun signe d’arrêt.

Les fabricants s’attendent à des pénuries de semi-conducteurs jusqu’en 2022, donc Sony ne pouvait probablement pas garantir qu’un nombre suffisant de joueurs disposeraient réellement de systèmes PS5 au moment où Ragnarok et GT7 devaient sortir. Ajoutez à cela un désir possible de ne pas écraser ses travailleurs à mort et il est logique que nous devions attendre une autre année pour l’un ou l’autre jeu.

Via : PlayStation

Dans une séance de questions-réponses sur le site Web de Sony, Herman Hulst, responsable des studios PlayStation, a ajouté : « Vous ne pouvez pas créer une communauté de plus de 110 millions de propriétaires de PS4 et vous en éloigner, n’est-ce pas ? Je pense que ce serait une mauvaise nouvelle pour les fans de PS4, et franchement pas de très bonnes affaires. » Je suis d’accord, dans une certaine mesure, car 110 millions de consoles sont une base massive à ignorer.

C’est juste une position étrange à adopter lorsque des titres comme Returnal et Ratchet & Clank: Rift Apart existent en exclusivité sur la plate-forme de nouvelle génération de Sony. Hulst les a mentionnés en disant: « Il est également très important d’avoir des pièces maîtresses pour la PS5, d’où le développement de Returnal et Ratchet qui sont exclusifs à la PS5 », mais je ne pense pas que cela s’additionne.

Quoi qu’il en soit, si vous n’avez pas encore trouvé de PS5 insaisissable dans la nature et que vous l’achetiez uniquement pour jouer à God of War: Ragnarok ou Gran Turismo 7, ce sera certainement votre jour de chance. Le matériel PS4 vivra encore quelques années, répondant peut-être même à la revendication de Sony de « 10 ans » que la PS3 n’a jamais tout à fait obtenue.

Source : Sony, VGC